L'Oeuvre 06 juillet 1924


La villa de Landru ne trouve pas d'amateurs.

La villa de Landru ne trouve pas d'amateurs

Il fallait voir, hier, M. Tric, marchand de chaussures et propriétaire de la Villa Landru », à Gambais, quand Me Carrier, notaire, remit, à 15 h. 10, ses allumettes dans sa poche et réintégra dans un tiroir les trois bougies notariales parce qu'aucun amateur ne se présentait aux enchères.

Je ne sais pas ce « qu'ils » ont, dit le pauvre homme. « Ils viennent par centaines visiter cette maison. Elle est bien située et confortable. Elle a un vestibule, une salle à manger, un salon, deux chambres, un grenier, une cuisine et des communs construits en excellents matériaux. Il y a 3.060 mètres de terrain, dont un beau jardin. Et, comme l'Œuvre le remarquait hier, avec un peu de peinture et quelques clous, on peut la rendre à nouveau très habitable. Mais personne n'en veut !…

« Sans doute, on a volé deux ou trois portes et emporté l'évier. J'ai porté plainte sans succès entre les mains du procureur de la République à Mantes, et réclamé à la justice des dommages et intérêts devant le Conseil d'Etat, qui m'a débouté sans explications.

« Cependant, je vous jure que cette villa est coquette autant qu'une autre. Pourquoi diantre la croit-on hantée ? Je l'ai payée une trentaine de mille francs avant la guerre. Je la céderais pour une bouchée de pain de 70 à 80.000 francs. C'est tentant! Or, nul ne se laisse tenter. Raudra-t-il donc que j'en fasse un musée, et que je place un tourniquet à la porte?
:
Elle fit l'objet d'une publicité mondiale constate le tabellion. Tous les journaux l'ont photographiée et moi avec, ajoute M. Tric. C'est un lieu historique.

Voilà le mot. Gambais, avant Landru, c'était un village de Seine-et-Oise, comme Gambaiseul son voisin. Maintenant, Gambais est illustre. Mais tout le monde rit en en parlant: N'allez pas par là, dit-on aux jouvencelles.

Et M. Tric, sans locataire depuis trois ans, sans acquéreur depuis hier, mange de l'argent. Qui veut une petite maison, à Gambais, dans les arbres?

E. B.


retour - back 06 juillet 1924